Parce que nos vies comptent aussi.

FrenchLivesMatter

Sophie Berkmans tuée par Mohamed Medjahed

Accueil | Meurtre | Sophie Berkmans tuée par Mohamed Medjahed
French Lives Matter

Résumé

7 octobre 2002

Victime(s) : Sophie Berkmans
Auteur(s) : Mohamed Medjahed

Sophie Berkmans tuée par Mohamed Medjahed à Valenciennes le 7 octobre 2002.

Circonstances

Le 7 octobre 2002, Sophie Berkmans 41 ans, a été retrouvée égorgée, presque décapitée dans son cabinet de rhumatologie, situé rue Carnot à Valenciennes. Son cou présentait également des traces de strangulation, et son visage des traces de coups. Sa jupe était relevée, son collant et son slip abaissés. Deux fragments d’ongles appartenant à Mohamed Medjahed avaient été retrouvés dans des flaques de sang dans lesquelles baignaient le corps de la victime.

Mohamed Medjahed est un marginal de 52 ans, enfant de harkis algériens, arrivé en France en 1962, divorcé et père de trois enfants. Ses empreintes génétiques correspondent à des morceaux d’ongles retrouvés sur la scène de crime, dans le sang de la victime égorgée dans son cabinet. Il a été interpellé en avril 2008, confondu par son ADN, prélevé à la suite d’une banale affaire de dégradation de véhicules commise à La Sentinelle.

Ses empreintes génétiques correspondent à des morceaux d’ongles retrouvés sur la scène de crime, dans le sang de la victime égorgée dans son cabinet, c’est cet élément qui a été déterminant durant les débats, et qui a finalement forgé l’intime conviction de la cour d’assises de Douai.

Il avait déjà été condamné à une peine de prison de 8 ans en 1982 pour avoir agressée une jeune femme qu’il avait laissée pour morte en 1981.

12 jours plus tard, à Valenciennes, le corps d’une étudiante, Marianne Listoir, était retrouvé le corps lacéré de 17 plaies. La police avait d’abord cru à un tueur en série, mais le tueur de Marianne s’appellait Tahar Bourahla, il avait fuit pour l’Algérie.

Vidéo

Sur Twitter

Sources